Trois civils tués dans une attaque au Mali

Mali

Au moins trois civils maliens ont été tués et quatre étrangers travaillant pour un sous-traitant de l’ONU spécialisé dans le déminage blessés.

Ce bilan est celui de l’attentat suicide de lundi à Gao, dans le nord du Mali. L’attaque a été revendiquée par un groupe affilié à Al-Qaïda relaie l’Agence France Presse.

« Un chevalier du GSIM, le héros martyr Oussama Al-Ansary, a pu grâce à Allah cibler il y a quelques instants à 19h15 GMT les forces des envahisseurs croisés en faisant exploser son véhicule piégé dans un site regroupant des forces britanniques, allemandes et canadiennes dans le centre-ville de Gao », indique le texte diffusé par Al-Qaïda dans la soirée.

« Vers 20 heures (GMT), un véhicule 4×4 piégé a fait irruption dans la cour d’une résidence au 8ème quartier de Gao sur la route Wabaria. L’explosion de la charge contenue dans le ledit véhicule a coûté la vie à trois civils, blessant deux autres, selon un bilan provisoire », indique dans un communiqué le ministère de la Sécurité et de la Protection civile.

« La déflagration a également endommagé les habitations avoisinantes », ajoute le ministère, en assurant que les forces de défense et de sécurité, appuyées par les forces partenaires (internationales) sur le terrain, sont « à pied-d’œuvre pour la gestion de ce malheureux incident ».