Seydina Tandian, promoteur de la transparence financière en Afrique, est décédé

Afrique

Le manager sénégalais a longtemps œuvré pour la notation financière des entreprises et le développement des marchés de capitaux en Afrique de l’Ouest.

Seydina Tandian est décédé mercredi 22 août, à la suite d’une courte hospitalisation à Coimbra, au Portugal, où le PDG de l’agence de notation West Africa Rating Agency (Wara) passait ses congés.L’entrepreneur était l’un des pionniers du métier de la notation en Afrique subsaharienne francophone. « Seydina Tandian était une figure importante et respectée du secteur financier ouest-africain. Sa disparition brutale à 50 ans est une grande perte pour le Sénégal, sa patrie, et pour la sous-région qu’il n’a eu de cesse de servir », a déploré dans un communiqué l’agence Wara.« Son décès est une surprise et m’attriste beaucoup. Nous avions des relations cordiales et nous participions parfois ensemble à des panels pour promouvoir notre métier. C’est une perte pour la finance africaine », regrette Stanislas Zézé, PDG de l’agence de notation Bloomfield Investment. Souvent concurrentes, les deux uniques agences de notation de l’Afrique de l’Ouest francophone étaient partenaires dans la défense d’une activité encore peu connue dans la région.

Un homme érudit et pédagogue

Ousmane Biram Sané, économiste-financier sénégalais, a lui aussi déploré la perte d’« un grand entrepreneur de la finance, un homme cordial et très entreprenant, qui allait au bout de ses convictions » et espéré que ses collaborateurs « perpétueront son œuvre admirable dans la finance africaine ».

Redaction@afriquemidi.com

Originally posted 2018-08-25 23:07:35.