Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l’amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade

Sénégal

De passage à Paris pour le centenaire de l’armistice de 1914-1918, le président sénégalais a accordé une longue interview à nos confrères de France 24. Et pour la première fois, Macky Sall a évoqué longuement la présidentielle de février prochain qu’il compte gagner au premier tour et ses adversaires politiques, Karim Wade et Khalifa Sall, condamnés par la justice et exclus de la prochaine élection. Macky Sall indique qu’il pourrait les amnistier en cas de réélection.

« Le premier, le second », pendant près de sept minutes, Macky Sall refuse de nommer Karim Wade et Khalifa Sall. Accusé depuis des mois d’avoir instrumentalisé la justice pour éliminer ses deux personnalités de la course à la présidence, le chef de l’Etat affirme au contraire que la justice est indépendante.

« Je pense que personne n’a été éliminé volontairement. Nous avons une justice, certes perfectible comme toutes les justices du monde, mais nous avons une justice responsable. »

Sur France 24