Orange Bank Africa : 1,2 million de clients, et maintenant le Sénégal

Jusqu’ici présente uniquement en Côte d’Ivoire, la filière bancaire africaine du groupe français a obtenu le feu vert de la commission bancaire de l’UMOA pour se lancer au pays de la Teranga. Elle visait initialement un lancement en 2021

Trois ans après son lancement à Abidjan en partenariat avec NSIA, devenu actionnaire à hauteur de 15 %, Orange Bank Africa (OBA) s’apprête à débarquer sur le marché sénégalais. La filiale bancaire du groupe français a effet été notifié de la décision favorable de la commission bancaire de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) concernant l’ouverture d’une succursale au Sénégal.

« Cette décision est une étape importante de notre évolution », s’est félicité sur LinkedIn Jean-Louis Menann-Kouamé, le patron d’OBA, malgré un processus d’agrément plus long que prévu. La filiale de services bancaires du groupe français de télécommunications, dont le siège est à Abidjan, misait sur un lancement rapide, en 2021, au Sénégal, avant de se déployer au Mali et au Burkina Faso.

Des crédits instantanés jusqu’à 1 million de F CFA

En Côte d’Ivoire, Orange Bank Africa dispose actuellement de 1,2 million de clients sur son unique marché en Afrique ; au Sénégal, son objectif est « simple », à en croire Jean-Louis Menann-Kouamé. La filière bancaire africaine du groupe tricolore devrait désormais proposer des services similaires à l’offre ivoirienne, développée depuis trois ans, explique le patron d’OBA.

Bien que la date de lancement effectif des services n’a pas encore été officialisée, « le marché sénégalais est bien préparé pour s’approprier notre offre phare de crédit et d’épargne digitale Tik Tak », estime la direction d’Orange Bank Africa, qui propose un crédit instantané entre 5 000 et 1 000 000 de francs CFA (de 7,62 à 1 524,8 euros) au profit des clients d’Orange Money, avec des échéances de remboursement qui s’étalent de un à six mois.

Un potentiel de 13 millions de clients actifs

Au Sénégal, 3 millions de clients actifs sont détenteurs d’un porte-monnaie électronique Orange. Si l’opérateur télécom français ne prévoit pas de fusion entre ses entités de mobile money et de banque en ligne, la filiale de services bancaires considère que son succès s’appuie principalement sur celui d’Orange Money, soit 13 millions de clients actifs – répartis entre la Côte d’Ivoire (4 millions), le Mali (3 millions), le Burkina Faso (3 millions) et le Sénégal, donc –, qui peuvent prétendre aux services financiers destinés aux ménages, aux commerces et à de nombreux acteurs économiques.

Lors de son lancement, en juillet 2020, Orange Bank Africa visait les 10 millions de clients à l’horizon de 2025, grâce notamment à une expansion éclair au Sénégal, puis au Mali et au Burkina Faso. À ce jour, l’entreprise n’en compte que 1,2 million.