Me Aïssata Tall Sall : “Le Sénégal a quelques relents de misogynie…”

Sénégal

Me Aïssata Tall Sall ne veut toujours pas croire que son dossier de parrainages a été réellement rejeté par le Conseil constitutionnel. Invitée de l’émission Jury du dimanche de iRadio, reprise par Seneweb, l’avocate, très en colère, estime que l’élimination des candidates de la course, conforte l’idée selon laquelle le Sénégal serait un pays misogyne.

“Je n’y avais jamais cru, mais je pense que les gens ont raison quand même, ce pays-là a quelques relents de misogynie au tréfonds des citoyens. Parfois, quand on parle à quelqu’un, il convoque la relation. Mais, ce n’est pas vrai. Ce sont les traditions dans ce pays qui font que très souvent les femmes sont reléguées au second plan.”

Le leader d’”Osez l’avenir”, qui considère que le Conseil a tort d’invalider sa candidature, a invité d’ailleurs les femmes à continuer de se battre : “Il ne faut jamais baisser les bras par rapport à ce combat-là”

Pour la maire de Podor, la loi sur la parité, votée en mai 2010, n’a plus sa raison d’être : “On nous parle de la loi sur la parité, mais si elle débouche sur l’élimination de toutes les candidatures féminines, je pense qu’il faut mieux retourner à l’ancien système.”

Originally posted 2019-01-08 00:16:24.