L’Afrique met en place un marché commun de l’énergie

Economie

A l’occasion du Bloomberg Global Business Forum de New York, six pays africains se rapprochent pour créer un marché commun de l’énergie.

Créer un marché commun de l’énergie renouvelable pour les pays en voie de développement. Hier à l’occasion du Bloomberg Global Business Forum de New York, six pays de l’Afrique sub-saharienne (Togo, Niger, Burkina Faso, Mali, Gabon, Bénin) ont annoncé qu’ils allaient participer à une plateforme digitale pour réaliser ensemble des achats d’énergie. La plateforme qui sera mise en place en juin prochain pourrait être « un game changer », estime Jean-Pascal Pham-Ba, secrétaire général de Terrawatt, l’association lancée lors de de la COP 21 dans le but de doper la production solaire des émergents. Mais aujourd’hui, Terrawatt veut aller au delà du seul photovoltaïque. Et intégrer toutes les sources renouvelables et en particulier l’éolien. “Actuellement, le cadre juridique des achats d’électricité n’est pas très solide et la demande est faible, note Jean-Pascal Pham-Ba. L’achat groupé permettra de faire baisser les prix”. Les six pays africains représentent une population de 80 millions d’habitants. Une première étape. Terrawatt veut élargir le marché pour atteindre à terme plusieurs centaines de millions d’habitants.

PUBLICITÉ