​La presse sénégalaise se dote d’une nouvelle convention collective

Sénégal

La presse sénégalaise vient de franchir un nouveau cap avec la signature de la Nouvelle Convention Collective Nationale du secteur de la presse. La cérémonie de signature s’est déroulée le lundi 26 novembre à Dakar, en présence du ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique, Abdoulaye Baldé.

La particularité de cette convention, a précisé le ministre de la Communication : «est qu’elle constitue un outil privilégié de négociation collective du fait de son caractère fédérateur et démocratique ».

Abdoulaye Bibi Baldé d’ajouter  : «la nouvelle convention accorde aussi un intérêt manifeste à l’amélioration du bien-être du personnel notamment avec une politique sociale plus protectrice et une politique salariale incitative grâce à l’adoption d’une nouvelle grille salariale »

Mamadou Ibra Kane, le président du Conseil des éditeurs et diffuseurs de la presse du Sénégal (Cdeps) , a précisé que «la nouvelle convention vise à améliorer les conditions matérielles et sociales des travailleurs de la presse (…), elle donne bon espoir aux acteurs des médias ».  Et d’ajouter que «les entreprises de presse ont un délai d’un an pour se mettre à jour »

Le nouveau texte compte 69 articles repartis en neuf titres qui sont : les dispositions générales, les libertés et droits syndicaux, le travail des femmes, la déontologie, le contrat de travail, les conditions de travail, la rémunération, les avantages sociaux et les dispositions diverses.

Les intervenants n’ont pas manqué de saluer l’effort et le professionnalisme de ceux qui ont œuvré à l’élaboration de la Nouvelle convention qui sont entre autres : Ibrahima lissa Faye, Mamadou Ibra Kane, Sidi Ndiaye,  Aliou Ndiaye…

En attendant le décret de mise en application, qui est prévu un an après cette signature, les hommes et femmes de la presse accompagnent de toute leur bénédiction, ce nouveau-né.

Originally posted 2018-11-28 17:48:39.