La Catalogne et l’Afrique invités du festival Instances

Culture

C’est plus qu’un rendez-vous attendu, le festival de danse contemporaine Instances est une institution pour les amateurs qui cette année viendront de tout le département, un bus sera affrété depuis le Creusot par L’arc et le festival Art Danse Bourgogne à Dijon conduira d’autres amateurs pour découvrir les 8 rendez-vous programmés dès le 15 novembre.

Au programme deux créations et deux premières en France. C’est un solo d’un tout jeune danseur africain Luc Sanou qui ouvrira le bal le 15 novembre, le même soir du grand spectacle avec Kirina chorégraphié par Serge Aimé Coulibaly sur une musique composée par Rokia Traoré. On retrouvera Tatiana Julien, l’artiste associée qui a conduit les visiteurs lors de l’inauguration du nouvel EDA voici quelques semaines donnera une nouvelle création, Soulèvement. Les artistes catalans seront aussi de la fête : Marina Mascarell, Pere Faura et Marcos Morau seront programmés les 16 et 20 novembre et c’est Fix me d’Alban Richard sur une musique d’Arnaud Rebotini, César de la meilleure musique de film pour 120 battements par minutes qui mettra la touche finale de ce festival le 21 novembre. Chaque soir vous pourrez découvrir les nouveaux aménagements de cette scène nationale qui donne beaucoup à la danse avec une visite guidée menée par le jeune Ballet Bourgogne Franche-Comté, une balade dans les coulisses menée par des danseurs espiègles.
Meriem Souissi