Internet des Objets : Un accord pour son développement au Sénégal

Sénégal

Internet Society annonce la signature d’un protocole d’accord avec le Ministère de la Communication et de l’Économie Numérique, l’ARTP et Internet Society Sénégal pour le développement de l’Internet des Objets au Sénégal.

Un nouveau protocole d’accord tripartite a été signé entre l’organisation à but non lucratif Internet Society (ISOC), le Ministère de l’économie Numérique du Sénégal, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) et le chapitre Internet Society Sénégal (ISOC SN), pour une coopération étroite dans le cadre d’une initiative nationale d’élaboration d’un cadre de sécurité de l’Internet et des objets connectés (IoT), la promotion des bonnes pratiques, et le développement de formations liées à Internet et à l’IoT au Sénégal.

 

Cet accord marque la volonté de mettre en place une stratégie commune pour développer et promouvoir la numérisation du Sénégal et sa participation à la révolution de l’Internet des Objets, le tout dans des conditions optimales de sécurité et de démarche qualité auxquelles veilleront l’ensemble des protagonistes. Ce protocole pose les bases d’une coopération renforcée entre les parties, dans le respect des compétences de chacun, dont les objectifs principaux sont le partage des connaissances et expertises, la mise à disposition de ressources financières et logistiques, la promotion de formations et ateliers, et l’engagement d’entités complémentaires pour asseoir cette démarche au Sénégal et en Afrique. Expression d’une volonté commune de coordination et d’intensification des actions pour renforcer la présence du Sénégal sur la scène numérique, ce protocole d’accord réunit les représentants du gouvernement avec l’expertise indépendante et le leadership mondial reconnu d’Internet Society en matière de normes technologiques, de développement économique et de progrès social.

Le gouvernement sénégalais et l’ARTP se sont engagés dans cet accord avec la volonté de favoriser le développement de l’Internet et de son encadrement législatif. Les signataires de cet accord partagent la vision d’un Internet ouvert et mondial, qui favorise l’innovation et les opportunités sociales. Ce protocole d’accord doit permettre une meilleure mutualisation des moyens et compétences des différents partenaires au Sénégal et à l’international, ainsi que la constitution d’un réseau réactif et cohérent pour servir de relais entre les entreprises, institutions et entités sénégalaises participantes.

Il se traduira par la réalisation de missions communes, d’actions d’information et de formation, et par la mise en œuvre d’un cadre réglementaire soutenu par diverses initiatives de promotion.