Des complots terroristes déjoués au Moyen-Orient et en Afrique du Nord avec l’aide d’un programme soutenu par l’ONUDC

Afrique

17 janvier 2019 – Les activités terroristes sont complexes et en constante évolution ; y faire face exige de renforcer la coopération régionale et internationale. Le Groupe Spécial de Coopération Interinstitutionnelle (GSCI), créé par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour renforcer la coopération entre les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord dans les affaires de terrorisme, a validé cette démarche en contribuant, fin 2018, à déjouer un projet terroriste.

Les informations communiquées aux autorités nationales par l’intermédiaire du GSCI ont conduit à des arrestations et à la saisie de substances chimiques précurseures servant à la fabrication d’un engin explosif improvisé destiné à être utilisé lors d’une attaque terroriste.

Le GSCI est un réseau de coopération mis en place par l’ONUDC en 2018 avec des fonds du Gouvernement canadien pour renforcer la coopération en matière d’application de la loi et de justice pénale dans les affaires de combattants terroristes étrangers.

Le réseau est composé de points focaux issus des institutions sécuritaires et judiciaires des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord qui sont chargés des enquêtes, des poursuites et de la coopération dans les affaires terroristes. Comme le montrent les résultats ci-dessus, ils échangent déjà des informations opérationnelles concernant les affaires en cours. Le réseau sert de catalyseur pour renforcer la confiance mutuelle entre les points focaux en vue d’une coopération plus efficace dans ce domaine.

La mission générale des points focaux, qui sont les moteurs du réseau, est de faciliter la coopération avec leurs homologues régionaux, y compris pour les enquêtes conjointes, l’entraide judiciaire et l’extradition, notamment par des contacts directs et réguliers. Ils identifient et analysent également les défis opérationnels posés par les attentats terroristes à l’étranger, partagent les bonnes pratiques en réponse à ces défis et discutent des cas en cours.

Avec l’appui de l’ONUDC, les points focaux ont mis au point des outils utiles tels qu’un guide pratique pour préparer des demandes de coopération efficaces dans les affaires terroristes. Le Guide favorise la compréhension mutuelle des différents systèmes et procédures juridiques de chaque pays en matière de coopération et fournit aux praticiens les informations dont ils ont besoin pour présenter des demandes de coopération efficaces et réussies.

Un programme en ligne a été créé pour maintenir la connexion entre les points focaux du GSCI, renforcer le réseau, continuer à renforcer la confiance et fournir une formation continue, même au-delà des réunions en personne.

Les points focaux ont également conjointement élaboré le mandat du Groupe spécial, appelé  » Règlement intérieur « , qui explique les caractéristiques du GSCI et sert de lignes directrices pour les travaux des points focaux au sein du Groupe spéciale. En 2019, le Règlement intérieur sera officiellement approuvé afin d’instituer le GSCI.

ONUDC