De l’ivoire clandestin d’Afrique vers la Chine

BRACONNAGE

L’interdiction de la vente d’ivoire en Chine, premier importateur et utilisateur final de défenses d‘éléphant au monde, a été saluée par les activistes de la faune sauvage comme une étape essentielle pour réduire le braconnage des animaux en voie de disparition.

Mais l’interdiction n’empêche pas la croissance prolifique du commerce d’ivoire sur le marché noir au sud de la Chine.

“Je pense que l’un des problèmes qui se posent lorsque vous fermez un marché légal comme le gouvernement chinois l’a fait, cela n’arrête pas pour autant le marché noir. La pression et l’effort doivent donc être orienter vers la collaboration de tout le monde pour la résolution des problèmes liés à l’arrêt du commerce illicite d’ivoire,” a déclaré l’experte du commerce de l’ivoire, Lucy Vigne.

Selon le rapport, dans la ville de Mong La, frontalière entre le Myanmar et la Chine, la quantité de nouveaux articles en ivoire mis en vente a augmenté de plus de 60 pour-cent au cours des trois dernières années.

Le niveau élevé de corruption expliquerait l’expédition d’ivoire qui sort du continent africain, selon les experts.