Abdou Latif Coulibaly : «aucun pouvoir ne peut frauder les élections, au Sénégal»

Sénégal

«Ce que le Sénégal a réussi comme prouesse, c’est extraordinaire à partir de son code consensuel de 1992.

Rien de substantiel n’a été modifié dans ce code-là. Si des élections pouvaient être volées, en 2000, je ne suis pas sûr, que le président Diouf aurait perdu le pouvoir. En 2012, je ne suis pas sûr que Macky Sall aurait pu accéder au pouvoir». C’est la déclaration faite par l’ancien ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, dans l’émission «Jury du dimanche» sur iRadio.

Abdoulatif Coulibaly reste convaincu qu’aucun pouvoir, quel qu’il soit, ne peut frauder des élections, au Sénégal. «La même analyse que j’ai faite en 2000 et 2012 est celle-là qui demeure vraie par rapport à tout ce qui est fait aujourd’hui. Du point devenu du processus électoral, aucun observateur n’a remis en cause les élections dans leur substance et l’essentiel de son organisation. Les résultats issus des urnes à l’élection présidentielle sont fiables à 400 %.» a-t-il ajouté.